BAnQ - Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Collections

SIMARD, JEAN
(1941- ).

Ethnologue et historien, né à Québec.

Après des études secondaires à l'École Saint-Fidèle, il s'inscrit en pédagogie à l'Université Laval (B.Péd., 1962). L'année suivante, il obtient un baccalauréat en philosophie à l'Université de Montréal. De retour à l'Université Laval, il reçoit une licence ès lettres en histoire et un diplôme de l'École normale supérieure en histoire (1966). De 1966 à 1969, il poursuit des études de doctorat à l'Université de Strasbourg; il y soutient sa thèse de doctorat, «Bérulle et l'Iconographie dévote de l'École française (1629-1680)» en 1972.

Agent culturel au ministère des Affaires culturelles à partir de 1969, il est nommé professeur d'arts et de traditions populaires au département d'histoire de l'Université Laval, en 1972. Il collabore activement à la Revue d'art canadienne où il est responsable des comptes rendus (1976-1979).

De son premier livre, Une iconographie du clergé français au XVIIe siècle (1976), Gérard Lavallée écrit qu'il «intéressera au plus haut point les spécialistes...». Pendant l'été 1976, il présente une série de causeries au réseau français de Radio-Canada, en collaboration avec Jocelyne Milot et René Bouchard, causeries publiées sous le titre Un patrimoine méprisé: la religion populaire des Québécois (1979). «Ce livre, riche d'illustrations, écrit Ghislaine Pesant, constitue une entrée en matière fort appréciable pour un sujet d'ailleurs captivant pour peu que l'on s'y arrête».

OEUVRES

Une iconographie du clergé français au XVIIe siècle. Les dévotions de l'École française et les sources de l'imagerie religieuse en France et au Québec, Québec, Presses de l'Université Laval, 1976, 264 p. Ill. «Travaux du laboratoire d'histoire religieuse».

Un patrimoine méprisé: la religion populaire des Québécois, Montréal, Hurtubise HMH, 1979, 309 p. Ill. Collab. Jocelyne Milot et René Bouchard. «Cahiers du Québec».

Articles

«Cultes liturgiques et Dévotions populaires dans les Comtés de Portneuf et du lac St-Jean», Sessions d'études de la Société canadienne de l'Église catholique, 1977, p. 5-14.

«Croix de chemin et Frontières culturelles des francophones au Québec et au Canada», Mélanges en l'honneur de Luc Lacourcière, Montréal, Leméac, 1978, p. 393-412.

«L'Imagerie religieuse et son discours sur le travail des hommes», Revue de l'Université Laurentienne, vol. 12, no 1, nov. 1979, p. 65-86.

«L'Art populaire au Québec / Quebec Folk Art», Canadian Antiques and Art Review, vol. 1, no 4, déc.-janv. 1979-1980, p. 19-23.

ÉTUDES

Gérard Lavallée, «Jean Simard. Une iconographie du clergé français au XVIIe siècle», Nos livres, vol. 8, 1977, no 270.

Anita Caron, «Jean Simard en collaboration avec Jocelyne Milot et René Bouchard. Un patrimoine méprisé», Livres et auteurs québécois, 1977, p. 336-337.

Ghislaine Pesant, «L'Ame populaire des Québécois», Le Livre d'ici, vol. 4, 5 sept. 1979, no 48.

Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Vous avez une question?

Demandez à un bibliothécaire ou à un archivisteNous joindre