BAnQ - Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Collections

DAVID, LAURENT-OLIVIER
(1840-1926).

Journaliste, biographe et historien, né à Sault-au-Récollet.

Il fait ses études classiques au Collège de Sainte-Thérèse, puis s'inscrit aux cours de Maximilien Bibaud à l'École de droit du Collège Sainte-Marie. Il fait sa première expérience journalistique avec un groupe de jeunes conservateurs qui fondent Le Colonisateur, en 1862; un an et demi plus tard, ce journal disparaît, faute de fonds.

David est admis au barreau en 1864. Au cours des débats sur la Confédération, il se dissocie du parti conservateur pour se joindre à Médéric Lanctôt, fondateur du journal antifédéraliste L'Union nationale. En 1870, il fonde avec G.-E. Desbarats et J.-A. Mousseau L'Opinion publique, hebdomadaire d'une qualité au-dessus de la moyenne pour l'époque. Quatre ans plus tard, il le quitte pour créer avec Cléophas Beausoleil Le Bien public, affichant ainsi sa manière de penser à la suite du scandale du Pacifique. En désaccord avec le parti libéral sur la question du tarif, de nouveau il quitte son journal.

Il devient cofondateur du Courrier de Montréal (1874-1876), puis fondateur et propriétaire de La Tribune (1880-1884), tout en collaborant à d'autres feuilles. En politique, L.-O. David connaît moins de succès: ce n'est qu'en 1886 qu'il peut se faire élire à l'Assemblée législative, après des tentatives infructueuses lors des élections provinciales de 1867 et de 1875, et des élections fédérales de 1878. En 1892, il devient greffier de la ville de Montréal. En 1903, il est nommé sénateur. Président de la Société Saint-Jean-Baptiste (1887-1888), membre de la Société royale du Canada (1890), Chevalier de la Légion d'honneur (1911), il est un des promoteurs actifs du Monument national.

L'importance de L.-O. David dans l'historiographie canadienne-française réside dans la tendance idéologique qu'il représente. Ayant subi l'influence du libéralisme, il préconise une réforme en profondeur de l'enseignement, et opte pour une éducation pratique. Il se préoccupe de l'industrialisation autant que de l'agriculture, de la colonisation et de la formation de sociétés d'épargne. Sur le plan politique, il ajoute à ce programme la diminution de l'influence du clergé dans les élections, car il voit dans cette influence la cause de l'échec des libéraux en 1867: une brochure publiée en 1896, Le Clergé, sa mission, son oeuvre, est mise à l'index par Rome. Dans Au soir de la vie, le vieux lutteur se fera plus conciliant.

Son oeuvre est animée d'un grand patriotisme qui reflète le nationalisme de son temps, à savoir que David chante les héros du passé mais travaille en même temps à réconcilier les Canadiens français et les Canadiens anglais. L.-O. David est l'un des grands orateurs et journalistes, ainsi que l'un des meilleurs écrivains de son temps. En revanche, la critique juge plus sévèrement son oeuvre historique parce qu'il est trop proche des événements et qu'il y est personnellement engagé. On a associé son nom au prix (prix David) accordé chaque année par la province de Québec à un écrivain de marque, pour l'ensemble de son oeuvre, prix fondé par son fils, Athanase David, en 1926.

OEUVRES

Biographies canadiennes, Montréal, typo, Geo.-E. Desbarats, 1872, comprenant: Monseigneur Bourget, évêque de Montréal, 32 p.; Le Colonel C.-M. de Salaberry, 32 p.; Sir Ls-H. Lafontaine, 45 p.; L'Honorable A.-N. Morin, 31 p.; L'Honorable Ls-Joseph Papineau, 35 p.; L'Honorable P.-J.-O. Chauveau, 41 p.

Mgr Bourget, évêque de Montréal, Montréal, Geo.-E. Desbarats, 1872, 32 p.

Le Colonel C.-M. de Salaberry (biographie), Montréal, G.-E. Desbarats, 1872, 32 p.; Le Héros de Châteauguay, Cadieux et Derome, 1883, 107 p. Édition revue, corrigée et considérablement augmentée.

L'Honorable A.-N. Morin, Montréal, typo. Geo.-E. Desbarats, 1872, 31 p.

L'Honorable Louis-Joseph Papineau, Montréal, typo. Geo.-E. Desbarats, 1872, 35 p.

L'Honorable P.-J.-O. Chauveau, Montréal, typo. Geo. E. Desbarats, 1872, 41 p.

Messire I.S. Desaulniers, Montréal, Geo.-E. Desbarats, 1872, 50 p.; Monsieur Isaac S. Desaulniers, Montréal, Cadieux et Derome, [1883], 102 p. Édition revue, corrigée et considérablement augmentée. «Bibliothèque religieuse et nationale».

Monseigneur Plessis, Montréal, typo. Geo.-E. Desbarats, 1872, 39 p.; Monseigneur Plessis, premier archevêque de Québec, Montréal, Cadieux et Derome, 1883, 112 p. Édition revue, corrigée et augmentée. «Bibliothèque religieuse et nationale».

Sir Louis-Hippolyte Lafontaine, Montréal, typo. Geo. E. Desbarats, 1872, 45 p.

Esquisse biographique de Sir George-Étienne Cartier, Montréal, typo. de l'Opinion publique, 1873, 21 p.

Biographie avec portrait de M. l'abbé Mercier, curé de Saint-Jacques de Montréal, [s.l.], typo. du journal le Bien public, 1875, 12 p.

Biographies et Portraits, Montréal, Beauchemin et Valois, 1876, 303 p.

Il y a cent ans; drame historique [tiré] de la guerre de l'Indépendance en 4 actes ef 20 tableaux, Montréal, Beauchemin et Valois, 1876, 104 p.

Monseigneur Alexandre-Antonin Taché, archevêque de Saint-Boniface, Montréal, Saint-Joseph, [s.d.], 111 p.; Montréal, Librairie Saint-Joseph Cadieux et Derome, 1883, 111 p. Édition revue, corrigée et considérablement augmentée.

Les Patriotes de 1837-1838, Montréal, E. Senécal & Fils, 1884, 299 p.; 1913; Librairie Beauchemin Limitée, [1936], 315 p. Réédition de 1884; Montréal/Paris, Leméac/Éditions d'aujourd'hui, 1978, 298 p. Réimpression de l'édition de 1884. «Les introuvables québécois».

Mes contemporains (biographies), Montréal, E. Senécal & Fils, 1894, 289 p.

Le Clergé canadien, sa mission, son oeuvre (histoire), Montréal, [E. Senécal & Fils], 1896, 123 p.

Les Deux Papineau (biographie), Montréal, E. Senécal & Fils imprimeurs, 1896, 120 p.

L'Union des deux Canadas, 1841-1867, Montréal, E. Senécal & Fils, 1898, xi, 323 p.

Le Drapeau de Carillon; drame historique en trois actes et deux tableaux, Montréal, Beauchemin, 1902, 110 p.; revue et augmentée, 1923, 112 p.

Laurier et son temps, Montréal, La Cie de publication de «La Patrie» Ltd, 1905, 159 p. Préface de A. De Celles.

Discours de l'Honorable M.L.-O. David sur le bill d'autonomie, [s.l.], [1905], [n.p., 14 p.]. Discours prononcé au Sénat au cours des débats provoqués par le bill d'autonomie du Nord-Ouest.

A History of Quebec; Its Resources and People, Montréal/Toronto, The Canada History Company, 1908, 2 vol., xxv, 908 p. Collab. Benjamin Sulte et C.E. Fryer. Ill.

Histoire du Canada depuis la Confédération, 1867-1887, Montréal, Beauchemin, [1909], 256 p.

Souvenirs et biographies 1870-1910, Montréal, Beauchemin, 1911, 274 p.; Librairie Beauchemin Limitée, 1926, «Bibliothèque canadienne, Montcalm». 3 vol.: vol. 1, La Fontaine suivi de Cartier et Dorion, etc., 96 p.; vol. 2, Mgr Paul Bruchési, suivi de Le Curé Labelle, etc. 96 p.; vol. 3, Adolphe Chapleau, suivi de L.-O. Taillon, etc. 122 p.

Mgr Ignace Bourget et Mgr Alexandre Taché, Montréal, Librairie Beauchemin Limitée, 1912, 141 p. «Bibliothèque canadienne, Montcalm», 1922; 1930, 122 p.

Mélanges historiques et littéraires, Montréal, Beauchemin, 1917, 338 p.

Laurier, sa vie et ses oeuvres, Beauceville, L'Éclaireur, 1919, 268 p. Préface de A.D. De Celles.

Les Gerbes canadiennes, Montréal, Librairie Beauchemin Limitée, [1921], 328 p.; Gerbes canadiennes, 1927, 122 p. Réimpression partielle.

Au soir de la vie (souvenirs), Montréal, Beauchemin, [1924], 358 p.

Chapleau, etc., Montréal, Beauchemin, 1926, 124 p. «Bibliothèque canadienne, Montcalm».

Croyances et Superstitions (essai), Montréal, Beauchemin, 1926, 124 p. «Bibliothèque canadienne, Montréal».

La Jeunesse et l'Avenir, suivi de Colonisation (essai), Montréal, Beauchemin limitée, 1926, 124 p. «Bibliothèque canadienne, Montcalm».

D'Iberville et la Conquête de la Nouvelle-Angleterre.... (essai), Montréal, Beauchemin, 1926, 108 p. «Bibliothèque canadienne, Montcalm».

La Croix et l'Épée au Canada (...), Montréal, Beauchemin limitée, 1926, 123 p. «Bibliothèque canadienne, Montcalm».

Établissement d'un État français, suivi de Le Suffrage féminin et autres articles, Montréal, Librairie Beauchemin limitée, 1926, 125 p. «Bibliothèque canadienne, Montcalm».

[Oeuvres choisies], Montréal, Beauchemin, 1926, 123 p. «Bibliothèque canadienne, Montcalm».

Mélanges historiques et autres, Montréal, Librairie Beauchemin limitée, 1926, 123 p. «Bibliothèque canadienne, Montcalm».

La Question des drapeaux, suivi de Noblesse oblige, Montréal, Beauchemin, 1926, 113 p. «Bibliothèque canadienne, Montcalm».

Tribuns et Avocats, suivi de Juge Johnson, etc. (essais), Montréal, Beauchemin limitée, 1926, 93 p. «Bibliothèque canadienne, Montcalm».

Salut au Canada, suivi de Première effusion poétique, discours aux élèves de Ste-Thérèse, lettre publiée dans les «Annales thérésiennes», liste des personnes inculpées dans l'insurrection de 1837 au Canada, une lettre de L.-H. Lafontaine, une lettre de Sir G.E. Cartier, documents relatifs aux événemens de 1837-38, l'Assemblée de Saint-Laurent, deux lettres de Laurier, la fédération impériale, le parti libéral anglais et l'Irlande, la question irlandaise, la question des écoles bilingues de l'Ontario, Montréal, Librairie Beauchemin limitée, 1927, 124 p. «Bibliothèque canadienne, Montcalm».

France-Amérique, suivi de Le Vrai mérite, nos qualités et nos défauts, examens de conscience, quelques conseils sur la bonne éducation, la crise universelle et la Province de Québec, la grande oeuvre nationale, la situation politique de la Province de Québec, le résultat de la guerre au point de vue national, les voyageurs de commerce, la question ouvrière, les derniers temps, S.E. Mgr Paul Bruchési, Beauchemin limitée, 1927, 124 p. «Bibliothèque canadienne, Montcalm».

Articles

«Feu P.-J.-O. Chauveau», Mémoires de la Société royale du Canada, 2e série, 1891-1892, vol. 9, section 1, p. 53-58.

«Le Héros de St-Eustache», Jean-Olivier Chénier, Montréal, Émile Demers, [s.d.], 28 p.

ÉTUDES

C.-A. Globensky, La Rébellion de 1837-1838 ou Réponse de M. C.-A. Globensky à M. L.-O. David, Québec, Côté, 1884, 100 p.

Louis-Fréchette, «Réponse à M. David», Mémoires de la Société royale du Canada, 2e série, vol. 9, section 1, 1891, p. 59-66.

P. Bernard, Un manifeste libéral. M. L.-O. David et le clergé canadien, Québec, L. Brousseau, 1896, 177 p. En appendice extrait d'une lettre pastorale de Mgr Larocque, évêque de St-Hyacinthe.

Yves-François Boltvany, «Laurent-Olivier David et l'Infériorité économique des Canadiens français», Recherches sociographiques, vol. 10, nos 2-3, 1969, p. 426-430.

Thérèse Genest, «La Pensée nationaliste du journaliste L.-O. David au début de sa carrière politique 1864-1873». Thèse de maîtrise, Ottawa, Université d'Ottawa, 1975, (ix), 179 (4) f.

Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Vous avez une question?

Demandez à un bibliothécaire ou à un archivisteNous joindre