BAnQ - Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Collections

LÉVESQUE, RENÉ
(1922-1987).

Journaliste, essayiste et homme politique, né à New-Carlisle (Bonaventure).

Il fait ses études classiques au Séminaire de Gaspé et au Collège Saint-Charles-Garnier de Québec (B.A., 1941). Il entreprend des études de droit à l'Université Laval, tout en exerçant le métier d'annonceur de radio (CKCN et CBV), puis il s'engage, en 1943, dans les services d'information de l'armée américaine. Passé en Angleterre, il suivra les armées en Alsace et en Rhénanie.

Rentré au Canada en 1946, il travaille au Service international de Radio-Canada, et il collabore au Canada et au Clairon de Saint-Hyacinthe. Rentré d'un nouveau stage comme correspondant de guerre en Corée (1951), il fonde «Carrefour», premier service de reportage à la radio canadienne, avec Gérard Arthur et Judith Jasmin, service inauguré en 1952. Mais c'est l'émission «Point de mire» (1956-1958) qui fait le mieux connaître Lévesque et lui mérite le prix du journalisme de la Société Saint-Jean-Baptiste.

En 1959, il devient membre du Parti libéral. Élu député de Laurier en 1960, il est nommé ministre des Ressources hydrauliques, puis des Travaux publics; en 1965, il est ministre de la Santé et de la Famille. En 1967, il quitte le Parti libéral et fonde le Mouvement Souveraineté-Association qui, le 21 avril 1968, se transforme en parti politique: le Parti québécois, dont il devient le président. A la suite de victoires successives aux élections de 1976 et 1981, il est Premier ministre du Québec de 1976-1985.

Homme politique, René Lévesque est aussi homme de lettres. Étudiant en classe de méthode, il collabore déjà à L'Envol, petit journal des étudiants du Séminaire de Gaspé. Il y publie son premier conte: «Le Noël du Chamelier» (en décembre 1935). Son deuxième texte, publié le 30 mars 1936, décrit le naufrage d'une goélette et le troisième, paru le 12 avril 1936, est l'histoire d'une horloge grand-père. A partir de novembre 1939, il publie plusieurs textes dans le journal collégial, Le Garnier, entre autres «Ma Gaspésie». Pendant une trentaine d'années, il collabore à plusieurs journaux et revues. Il signe une chronique au journal Le Jour. Dans ses ouvrages Option Québec (1968) et La Solution (1970), l'écriture est au service de sa pensée politique dont l'objectif principal est l'indépendance du Québec.

Excellent orateur et styliste habile, René Lévesque se fait surtout remarquer dans un genre littéraire nouveau: le reportage radiophonique et télévisuel. Dans un article publié dans Le Devoir du 6 octobre 1951, Gérard Pelletier précise: «M. Lévesque combine à merveille le technicien radiophonique avec l'homme de culture. La technique n'apparaît jamais en surface, la culture, non plus [...]. En bref, je voudrais dire qu'un vrai talent radiophonique est une chose extrêmement rare [...]. M. Lévesque y atteint sans effort dans ce métier de reporter-commentateur».

Ronald Savoie écrit dans Vrai du 3 mars 1956: «René Lévesque est un chirurgien de la pensée. Violent, habile et direct, il a peu d'égal pour vous circonscrire un problème et lui donner une solution».

Georges-Émile Lapalme, dans ses Mémoires, brosse ce portrait de René Lévesque: «En dépit d'une voix cassée et d'un physique peu redoutable, il était la TÉLÉVISION. Son émission «Point de mire» dix fois supérieure à celle de Pierre Lazareff dans «Cinq colonnes à la une», à Paris, d'une technique et d'une envergure jamais égalées depuis, en avait fait le dieu des ondes imagées».

En 1986, René Lévesque publie ses mémoires sous le titre Attendez que je me rappelle.

OEUVRES

Option Québec (essai), Montréal, Éditions de l'Homme, 1968, 175 p.; Paris, Robert Laffont, 1968. Traduction anglaise par Alan Brown: An Option for Quebec, Toronto/Montréal, McClelland and Stewart Limited, [1968], 128 p.

La Solution. Le programme du Parti québécois présenté par René Lévesque (essai), Montréal, Éditions du Jour, 1970, 127 p.

Quinze Novembre: petit album d'images sur une journée pas comme les autres, suivi d'un discours historique de René Lévesque, Montréal, Éditions Intrinsèque, 1976, 79 p.

Les Citations de René Lévesque, Montréal, Éditions Héritage, 1977, 95 p. Colligées par Jean Côté et Marcel Chaput. «Le Petit Livre rouge». Traduction anglaise par Robert Guy Scully et Jacqueline Perrault: Quotations from René Lévesque, Montréal, Éditions Héritage, [1977], 105 p. «The Little Red Book».

René Lévesque à l'Economic Club de New York (discours), [s.l.], La Presse Limitée, [1977], 38 p. Portrait.

La Passion du Québec. Conversations avec Jean-Robert Leselbaum (entrevues), [Paris], Stock, 1978, 302 p. Portrait. «Les Grands Leaders»; René Lévesque. La passion du Ouébec, Montréal, Éditions Québec/Amérique, 1978, 238 p. Portrait. Traduction anglaise par Gaynor Fitzpatrick: René Lévesque: My Québec, Toronto, Methuen, [1979], xiv, 191 p. Portrait; Totem Books, [1979].

Oui, Montréal, Éditions de l'Homme, 1980, 311 p. Ill.

Attendez que je me rappelle..., Montréal, Québec/Amérique, 1986, 525, [24] p. Ill. Traduction anglaise par Philip Stratford: Memoirs, Toronto, McClelland and Stewart, 368, [24] p.

Chroniques de René Lévesque, Montréal, Québec/Amérique, 1987, 458 p. «Dossiers-Documents».

Articles

«Ou la liberté collective, ou les à-peu-près élastiques de certaines élites dépassées», La Presse, 85e année, no 15, 18 janv. 1968, p. 12.

«La Conférence constitutionnelle, l'amorce d'une vaste supercherie où les vrais intérêts du Québec n'étaient pas représentés», Le Devoir, vol. 59, no 35, 12 févr. 1968, p. 6.

«Le Référendum au printemps de 1980», L'Information nationale, vol. 28, no 5, juillet-août 1979, p. 8.

René Lévesque par lui-même, 1963-1984 (essais), Montréal, Guérin littérature, 1988, 412 p. Recherches, mis en ordre et commentaires de Renald Tremblay. Coll. «Photosynthèse politique».

ÉTUDES

Peter Newman, «Le Douzième Homme de la conférence: Lévesque», La Presse, 84e année, no 31, 6 févr. 1968, p. 28.

Jean-Yves Théberge «René Lévesque du côté de l'espoir», Le Canada français, vol. 108, no 38, 15 févr. 1968, p. 28.

Fernand Potvin, «Option Québec», L'Action nationale, vol. 57, no 8, avril 1968, p. 673-677.

Françoys Roberge et Pierre Olivier, «Le Vrai Problème de René Lévesque», Sept-Jours, 3e année, no 5, 19 oct. 1968, p. 19-20.

Richard Jones, «Option Québec de René Lévesque», Livres et auteurs canadiens, 1968, p. 190-191.

Robert Mackenzie, Comment se fera l'indépendance, Montréal, Éditions P.Q., 1972, 56 p.

François Aubin, René Lévesque tel quel, Montréal, Éditions du Boréal Express, 1973, 173 p.

Lionel Bellavance, Les Partis indépendantistes québécois 1960-1973, Montréal, Éditions des Anciens Canadiens, 1973, p. 41-98.

Jean Provencher, René Lévesque: portrait d'un Québécois, Montréal, Éditions La Presse, 1973, 270 p.

Robert Lévesque, «Louis Fournier et Jacques Keable, L'Entrevue de la semaine», Québec-Presse, 6e année, no 38, 10 nov. 1974, p. 3-5.

Gilles Boyer, «Deux sources d'inspirations différentes. Le concept de nation chez Trudeau et Lévesque», Le Devoir, vol. 68, no 286, 8 déc. 1976, p. 5.

Pierre O'Neill, «René Lévesque. Un passionnant projet inachevé», Le Devoir, vol. 69, no 121, 28 mai 1977, p. 13, 24.

Peter Desbarats, René Lévesque ou Le Projet inachevé, Montréal, Éditions Fides, 1977, 271 p. Traduction française de Robert Guy Scully.

Jean-Claude Picard, «"La Passion du Québec". Une version Stock-Paris et une version Québec-Amérique», Le Devoir, vol. 69, no 74, 25 nov. 1978, p. 2.

Véra et Don Murray, De Bourassa à Lévesque, Montréal, Éditions Quinze, 1978, 267 p.

Sylvaine Rochon, «René Lévesque fait le point», Le Livre d'ici, vol. 4, 24 janv. 1979, no 16.

Alain Pontaut, René Lévesque ou «L'Idéalisme pratique», Montréal, Leméac, 1983, 237 p.

«[Dossier sur la démission de René Lévesque]», Le Devoir, vol. 76, no 144, 22 juin 1985, p. 4-7.

Louis Falardeau, «"Attendez que je me rappelle..." Un récit passionnant qui nous apprend rien», La Presse, 102e année, no 358, 18 oct. 1986, p. B-3.

Jean Royer, «La Vie littéraire», Le Devoir, vol. 77, no 20, 29 nov. 1986, p. C-2.

Pierre Vennat, «René Lévesque par lui-même», La Presse, 105e année, no 112, p. B-2.

Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Vous avez une question?

Demandez à un bibliothécaire ou à un archivisteNous joindre