BAnQ - Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Collections

HUSTON, JAMES
(1820-1854).

Essayiste et historien de la littérature, né à Québec.

Il apprend très jeune le métier de typographe. En octobre 1842, avec l'aide de son ami, Charles Bertrand, il fonde à Québec L'Artisan, journal politique, littéraire, industriel et commercial, qui cesse de paraître en juillet 1843. Il est en même temps secrétaire de la Société Saint-Jean-Baptiste de Québec. Par la suite, il est nommé assistant traducteur à l'Assemblée législative du Canada. Membre de l'Institut canadien de Montréal, il en devient président en 1847.

Son essai de 1847, «De la position et des besoins de la jeunesse», présente une analyse lucide de la situation des Canadiens français au moment de l'Union. Il réalise le projet d'un recueil de la littérature canadienne-française. L'idée avait été lancée par Napoléon Aubin en 1838. Huston publie, entre 1848 et 1850, les quatre volumes de son Répertoire national. En 1853, on imprime à Paris les Légendes canadiennes, textes tirés du Répertoire et mis en volume par Huston. Il meurt encore en pleine activité en septembre 1854.

On lit dans Le Pays du 21 septembre 1854: «c'est à lui que nous devons la réunion dans un seul cadre de toutes les productions littéraires sorties de la plume des Canadiens, depuis plus d'un demi-siècle. [...] Il a laissé une oeuvre nationale, une oeuvre patriotique qui fera que son nom ne périra pas».

OEUVRES

Le Répertoire national ou Recueil de littérature canadienne, Montréal, Imprimerie de Lovell et Gibson, 1848-1850, 4 t.: t. 1, 1848, viii, 376p.; t. 2, 1848, 384 p.; t. 3, 1848, 387 p.; t. 4, 1850, 411 p. Compilé et publié par J. Huston; J.M. Valois & cie, libraires-éditeurs, 1893, 4 t.: t. 1, xliv, 407 p. Portrait; t. 2, 396 p.; t. 3, 399 p.; t. 4, 427 p. Ill. Introduction d'A.B. Routhier; VLB éditeur, 1982. Édité par Robert Mélançon.

Légendes canadiennes, Paris, P. Jannet, éditeur, 1853, 303 p. (Ces légendes sont extraites du recueil Le Répertoire national ou Recueil de littérature canadienne).

Articles

«De la position et des besoins de la jeunesse canadienne-française. Essai lu devant l'Institut canadien de Montréal», L'Avenir, vol. 1, no 7, 21 août 1847, p. 33-41; RN, 1893, vol. 4, p. 122-156.

«Visite à un village français (1842)», Le Répertoire national : recueil de littérature canadienne, 1893, vol. 2, p. 318-328.

ÉTUDES

P.-G. Roy, Fils de Québec, 4e série, Lévis, [s.é.], 1933, p. 43-45.

D.M. Hayne, «Le Répertoire national de Huston», Bulletin des recherches historiques, vol. 56, no 1, 1950, p. 49-51.

Jean Royer, «Le Répertoire national: une réédition-événement», Le Devoir, vol. 73, no 281, 4 déc. 1982, p. 21.

François Gallays, «"Lire le Répertoire national" de James Huston», Lettres québécoises, no 29, printemps 1983, p. 61-62.

Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Vous avez une question?

Demandez à un bibliothécaire ou à un archivisteNous joindre