BAnQ - Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Collections

FERLAND, JEAN-BAPTISTE ANTOINE
(1805-1865).

Historien, né à Montréal.

Orphelin de père en bas âge, il va habiter avec sa mère à Kingston, en 1813. Grâce à l'aide de l'abbé Rémi Gaulin, curé de Saint-Raphaël de Kingston, il peut commencer ses études classiques au collège de Nicolet. Il est ordonné prêtre en 1828, après avoir servi de secrétaire à Mgr Plessis et avoir enseigné au Collège de Nicolet dans les classes de belles-lettres, de rhétorique et de philosophie.

Pendant plusieurs années, il exerce le ministère en différents endroits: vicaire à Rivière-du-Loup (1828), à Fraserville (1829), à Saint-Roch de Québec (1830-1834); chapelain à l'Hôpital de la Marine et des Émigrés, à Québec (1834); curé à Saint-Isidore (1834-1836), à Sainte-Foy (1836), à Sainte-Anne de Beaupré avec la desserte de Saint-Ferréol (1837-1841). De 1841 à 1850, on le trouve de nouveau au Séminaire de Nicolet où il oeuvre successivement comme préfet des études (1841-1843), directeur et préfet (1843-1848) et supérieur (1848-1850). En 1850, il est à Québec, membre de la chancellerie épiscopale et aumônier des hôpitaux militaires.

C'est à partir de cette date que l'abbé Ferland consacre ses loisirs à la recherche historique. Il importe de réfuter les allégations de l'abbé Brasseur de Bourbourg qui a publié à Paris, en 1852, une Histoire du Canada farcie d'inexactitudes et de jugements erronés. En même temps, l'abbé Ferland étudie les registres de Notre-Dame de Québec et les documents ayant trait aux origines de la Nouvelle-France.

Peu à peu, il se fait historien et commence, en 1855, une série de conférences sur l'histoire du Canada à l'Université Laval. Après un voyage de recherche à Paris (1856-1857), il professe avec succès son cours public d'histoire du Canada à l'Université Laval (1858-1862): ces leçons sont à l'origine de son Cours d'histoire du Canada dont le premier tome paraît en 1861; le second voit le jour en 1865, après la mort subite de l'historien en janvier de la même année.

Contemporain de Garneau et de Faillon, l'abbé Ferland conçoit l'histoire comme un héritage national dans l'éclairage d'une inébranlable adhésion aux principes catholiques. La documentation de Ferland est plus complète que celle de Garneau qui, cependant, lui est supérieur par le jugement et l'esprit de synthèse. D'après Thomas-M. Charland, Ferland «semble avoir fait porter tout son effort sur l'agencement du récit. Il déroule sans arrêt le fil des événements, sans s'occuper d'en articuler la marche, d'en dégager la trame. Aussi a-t-il donné l'impression d'être un annaliste plutôt qu'un historien.

On a pu comparer l'Histoire du Canada de Garneau à un colossal et magnifique palais qui frappe le visiteur d'étonnement et d'admiration, et le Cours d'histoire du Canada de Ferland à un immense parc aux mille cercles où le promeneur s'égare comme dans un labyrinthe enchanteur. [...] Il s'est appliqué à polir plutôt qu'à orner, il a sacrifié la couleur au dessin. Son style est châtié, mais sobre, dépouillé à l'excès, parfois un peu voisin du style archaïque des sources historiques qu'il utilise».

OEUVRES

Observations sur un ouvrage intitulé Histoire du Canada etc., par M. l'Abbé Brasseur de Bourgourg, Québec, Imprimerie Augustin Côté et cie, 1853, 79 p.; Paris, Charles Douniol, libraire, 1854, 94 p.

Notes sur les registres de Notre-Dame de Québec, Québec, Imprimerie d'A. Côté et cie, 1854, 75 p.; Québec, G. et G.-E. Desbarats, 1863, 100 p.

Notes sur Sillery, Québec, Augustin Côté, 1855, [5 p.]. (Précédé de «Études et Recherches biographiques sur le chevalier Noël Brulard de Sillery» par l'abbé L.E. Bois).

Le Labrador, notes et récits de voyage, Montréal, Beauchemin et Valois, libraires-imprimeurs, [1858], 115 p.; 1917.

Mgr Joseph-Octave Plessis, Évêque de Québec (biographie), Québec, Imprimerie Léger Brousseau, 1878, 288 p. Traduction anglaise de T.B. French: Mgr Joseph-Octave Plessis Bishop of Quebec, Québec, G. et G.E. Desbarats, 1864, xiv, 177 p. Portrait.

Cours d'histoire du Canada (Première partie, 1534-1663), Québec, Augustin Côté, éditeur-imprimeur, 1861, xii, 522 p. Ill.: Seconde partie 1663-1759, 1865, ii, 620 p.; Québec, N.S. Hardy, Libraire-éditeur, 1882, 2 vol.: vol. 1, xii, 522 p.; vol. 2, vi, 620 p.; La France de l'Amérique du Nord, Tours, Mame, 1929, 2 vol. Illustrations et index compilé par Gérard Malchelosse; Cours d'histoire du Canada, S.R. Publishers Limited, Johnson Reprint Corporation, Monton & Co., N.V., 1969. (Fac-similé de l'édition de 1861-1865).

Journal d'un voyage sur les côtes de la Gaspésie, [s.l., s.é.], 1861, [175 p.].

Louis Gamache, Le Labrador, Opuscules, Québec, Imprimerie générale A. Côté et cie, 1876, 181 p.; 1877; Opuscules, Louis-Olivier Gamache et Le Labrador, Montréal, Librairie Beauchemin limitée, 1912, 140 p.; 1925.

La Gaspésie (essai), Québec, Imprimerie A. Côté et cie, 1877, 300 p.; 1879.

J.-B.-A. Ferland, Montréal/Paris, Fides, 1959, 95 p. Textes choisis et présentés par Thomas-M. Charland. «Classiques canadiens».

Études et Recherches biographiques sur le chevalier Noël Brulard de Sillery, prêtre, commandeur, etc. de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, fondateur de la mission de Saint-Joseph à Sillery, près de Québec, etc., etc., [s.l., s.é., s.d.], 28 p.

Articles

«Notes historiques sur les missions du Saguenay et des postes du Roi de 1616 jusqu'à 1852», Courrier du Canada, 30 nov. 1857.

«Journal d'un voyage sur les côtes de la Gaspésie», Soirées canadiennes, vol. 1, 1861, p. 301-476.

«Notice biographique sur monseigneur Joseph-Octave Plessis, évêque de Québec», Le Foyer canadien, vol. 1, 1863, p. 70-312.

«Louis-Olivier Gamache», La Littérature canadienne de 1850 à 1860, Québec, Desbarats et Derbishire, 1863, p. 259-274. «Fragment de l'histoire du Canada», La Littérature canadienne de 1850 à 1860, Québec, Desbarats et Derbishire, 1863, p. 275-288. «Le Labrador», La Littérature canadienne de 1850 à 1860, Québec, Desbarats et Derbishire, 1863, p. 289-365. «Le Sorcier de l'Ile d'Anticosti», Bibliothèque canadienne vol. 2, Montréal, Imprimerie Bilodeau éditeurs, 1914, p. 5-19.

ÉTUDES

Antoine Gérin-Lajoie, «Biographie de l'abbé Ferland», Figures canadiennes, vol. 3, 1865, p. i-lxxii.

J.-A.-F. Douville, Histoire du Collège - Séminaire de Nicolet, 1808-1860, Montréal, Beauchemin, 1903, p. 287-385.

Serge Gagnon, «Ferland, Jean-Baptiste-Antoine», Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9, 1977, p. 279-282.
Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Vous avez une question?

Demandez à un bibliothécaire ou à un archivisteNous joindre