BAnQ - Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Collections

D'ALLEMAGNE, ANDRÉ
(1929-2001).

Politicologue, né à Montréal.

Après des études classiques au Collège Stanislas (1948), il entreprend des études linguistiques d'abord à l'Université McGill, ensuite à l'Université de Montréal où il obtient une maîtrise ès arts pour sa thèse: «Antagonismes linguistiques chez le bilingue» (1952). Il entre à la fonction publique comme traducteur au Parlement fédéral, section «Division des débats». Pendant dix ans (1954-1964), il travaille comme traducteur-rédacteur de textes à l'Agence de la presse canadienne et dans diverses agences de publicité tant montréalaises que torontoises. En 1964, il est nommé conseiller technique à l'A.G.E.U.M. Inscrit à la Faculté de sciences politiques de l'Université de Montréal, il soutient une autre thèse, Le Rassemblement pour l'indépendance nationale de 1960-1963, étude d'un groupe de pression au Québec (1971) qui sera publiée, en 1974, avec une préface de Marcel Rioux.

André d'Allemagne a été pendant plusieurs années dans la vie politique active: il était membre fondateur et premier président du R.I.N. et candidat défait aux élections de 1966 dans la circonscription d'Outremont. Depuis 1969, il est professeur au Cégep de Maisonneuve et chargé de cours de science politique à l'Université du Québec à Montréal. Les essais d'André d'Allemagne sont marqués par la thématique politique et la brûlante actualité. «Quoi qu'il en soit, remarque Marcel Rioux, le choix de ses outils théoriques n'entame aucunement la qualité de l'information ni celle de son analyse».

OEUVRES

Le Colonianisme au Québec (essai), Montréal, Les Éditions R.B., 1966, 191 p. Ill. Introduction de l'auteur.

Le Québec, pays colonisé (essai), Montréal, Rassemblement pour l'indépendance nationale, [196?], 26 p.

Le Capitalisme et la Confédération. Aux sources du conflit Canada-Québec (1760-1873) (essai), [Montréal], Éditions Parti Pris, 1972, 549 p. Carte. Préface de l'auteur. Avant-propos de Stanley-Bréhaut Ryerson. «Aspects»; 1978, 365 p. Ill. (Suivie d'un mémoire sur la charte de la langue française au Québec). Traduction du livre de Stanley-Bréhaut Ryerson: Unequal Union: Confederation and the Roots of Conflict in the Canadas 1815-1873. (Version refondue, corrigée et augmentée par l'auteur).

La Capitulation tranquille. Les «multinationales», pouvoir politique parallèle? (essai), Montréal, Éditions l'Étincelle, 1972, xlvii, 222 p. Préface de Jacques Parizeau. Introduction de l'auteur. Post-scriptum à l'édition québécoise de l'auteur. Traduction du livre de Kari Levitt: Silent Surrender.

Le R.I.N. de 1960 à 1963. Étude d'un groupe de pression au Québec, Montréal, Éditions l'Étincelle, 1974, 160 p. Préface de Marcel Rioux. Introduction de l'auteur.

Le bilinguisme qui nous tue (essai), Montréal, Rassemblement pour l'indépendance nationale, [s.d.], 12 p.

ÉTUDES

[Anonyme], «Une nouvelle maison d'édition et un nouvel essayiste», La Presse, 82e année, no 106, 7 mai 1966, p. 2.

Réal Pelletier, «Le Québec colonisé, vu par D'Allemagne», Le Devoir, vol. 57, no 110, 12 mai 1966, p. 3.

André Major, «Nous singeons une sorte de poissons tropicaux», Le Petit Journal, vol. 40, no 30, 22 mai 1966, p. 38-39.

Bernard Valiquette, «Le Colonialisme au Québec», Écho-Vedettes, vol. 4, no 19, 28 mai 1966, p. 28.

[J.-L.], «Le Colonialisme au Québec», L'Indépendance, vol. 4, no 18, 15 août 1966, p. 4.

Pierre Trudel, «La Colonisation au Québec», Livres et auteurs canadiens, 1966, p. 161-162.

Jean-Claude Trait, «Les Québécois sous toutes leurs couleurs», La Presse, 90e année, no 130, 1er juin 1974, p. E-22.

Marcel Rioux, «Les Débuts d'un mouvement libérateur», Le Jour, vol. 1, no 79, 1er juin 1974, p. V-2.

Jean-Yves Théberge, «André D'Allemagne et le R.I.N.», Le Canada français, vol. 115, no 10, 7 août 1974, p. 26.

Richard A. Jones, «André D'Allemagne. Le R.I.N. et les débuts du mouvement indépendantiste québécois», Livres et auteurs québécois, 1974, p. 305-306.

Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Vous avez une question?

Demandez à un bibliothécaire ou à un archivisteNous joindre