Collections - Bibliothèque et Archives nationales du Québec.
LA REPRÉSENTATION

roman de Michel Beaulieu

La parution de la Représentation de Michel Beaulieu suit de trois ans celle de Je tourne en rond mais c'est autour de toi*. L'action du deuxième roman est pourtant antérieure de cinq ans à celle du premier. On y assiste à la rencontre de François et de Marie-Thérèse (le «toi» de Je tourne..), telle que se la représente le second mari de la mère de François. Long monologue du beau-père entrecoupé de rares remarques (intérieures) du fils, la Représentation met en scène parole et pensée, dit et nondit, vérité et mensonge (romanesque, existentiel). Ce théâtre de la cruauté conclut à l'impossible communication entre deux hommes de générations différentes, François accusant son beau-père de la mort de sa mère et voulant la venger («tu lui enfonceras cet épieu dans le cœur»)

Après un début laborieux qui laisse le lecteur confus, le roman oppose visuellement le discours du beau-père (caractères gras) aux interventions imaginaires de François (en romain) ; de plus, le texte se répartit parfois en deux colonnes. La mise en page elle-même est représentation, théâtre, spectacle. La présence du beau-père élimine progressivement celle de François, complètement exclu des quarante dernières pages du texte. La disparition de François (« bon, je ne t'écoute plus » ou «tu ne tireras pas un mot de moi») mène à l'abandon du procédé typographique distinguant les discours, ne laissant comme traits matériels que l'absence de majuscules et de point final. Le point de vue du beau-père prédomine finalement et occupe tout l'espace

À partir d'anecdotes racontées par François son beau-père reconstruit sa vie. Il reconstitue le passé de François, l'analyse et le dissèque (il est chirurgien), en fustige la sexualité mécanique, y perçoit une incapacité de s'engager malgré un besoin viscéral d'amour : à vingt-cinq ans, François n'est pas encore sorti de l'adolescence. Son beaupère veut autant comprendre ses motivations et contradictions que faire tomber ses défenses : « [I]l s'agit simplement de ne pas perdre la face et de la lui faire perdre ». Le combat est toutefois inutile : «[T]u compris sans doute ainsi qu'elle dut le comprendre qu'il n'existerait plus rien désormais en dehors de vous deux, de votre rencontre, de vos gestes. » L'échec est double, affectif et familial. Amoureux de la même femme (Marie-Thérèse), les deux personnages ne peuvent s'entendre. Malgré une volonté maladroite de communication, le beau-père ne peut se départir de sa solennité; François reste retranché derrière son cynisme ou son indifférence

Jean-Cléo Godin définit l'« astuce » typographique utilisée par Beaulieu comme une «projection kaléidoscopique ». Selon Robert Vigneault, la représentation des actes de François par son beaupère est une « fiction de la fiction » marquée par « le double miroir déformant de la haine filiale et de la jalousie paternelle ». Guy Cloutier, relisant le texte en 1980, déplore le silence de la critique devant « le premier livre d'homme écrit ici, le premier roman qui abordait de plain-pied l'intériorité du mâle, cette difficile relation qui lie chaque homme à la substance de ses désirs»

Benoît Melançon

OEUVRES

LA REPRÉSENTATION

Montréal, Éditions du Jour, [1972], 199 p.; Quinze, [1980], 203 p

ETUDES

[Anonyme] « la Représentation » le Livre canadien n°247 (1972)

« Prix et Récompenses » le Québec en bref août 1973, p. 21

Johanne Benard « Pour une définition du monologue intérieur: son actualisation dans le roman québécois» Thèse de maîtrise es arts Montréal, Université de Montréal, 1981, 137 f. [passim]

Guy Cloutier Postface à l'édition de 1980 p. 201-203

Jean-Cléo GODIN «le Roman. Au nom du père, des petits-fils et des grands-pères » Études françaises novembre 1972,p. 429-440[v. p. 438-439]

David M Hayne « Romans, Récits, Nouvelles, Contes» UTQ Summer 1973, p. 358-363 [v. p. 360]

Claude Janelle les Editions du Jour. Une génération d'écrivains p. 65-66

Robert VIGNEAULT « la Représentation de Michel Beaulieu» LAQ 1972, p. 56-59

Plan du site | Droits d'auteur | Confidentialité | Déclaration de services aux citoyens | Accès à l'information
© Bibliothèque et Archives nationales du Québec