Collections - Bibliothèque et Archives nationales du Québec.
L'ANGE INTERDIT

drame de Jean SIMARD

Seule pièce du peintre et romancier Jean Simard, l'Ange interdit a pour sujet l'adultère entre un quadragénaire marié et une jeune fille de bonne famille dans la société québécoise de la fin des années cinquante. Sa structure est simple : la pièce est découpée en trois tableaux représentant chacun un type d'argumentation particulier. Au premier tableau, Jérôme réussit rapidement à démontrer à Claire qu'aucun obstacle ne tient devant l'aventure amoureuse qu'il lui propose. Claire aussi lui avoue son amour: les deux s'enlacent. Au deuxième tableau, le père de Claire puis l'abbé Pruneau exercent des pressions sur Jérôme afin qu'il renonce à Claire dont la liaison avec lui est maintenant publique. Au troisième tableau, enfin, la mère de Claire et son amoureux éconduit, Jean-Guy, essaient de ramener à la raison la jeune fille en lui vantant les mérites d'un mariage encore possible avec Jean-Guy. Le dénouement est suspendu, Claire remettant à plus tard sa décision

Pièce à thèse plutôt que drame, l'Ange interdit est prétexte à faire s'affronter deux morales, deux mondes, deux « réussites ». D'un côté, la morale traditionnelle représentée par le père, homme d'affaires qui fait partie de la ligue de tempérance de la paroisse, et son ami l'abbé Pruneau, ancien condisciple de Jérôme. De l'autre côté, Jérôme, « homme séduisant, connu, raffiné, qui a beaucoup de talent ». Par son intermédiaire, l'auteur règle son compte à une société écrasante à l'horizon borné

Par les situations, par les personnages en présence, l'Ange interdit est une peinture de mœurs. Par l'aspect caricatural des personnages, y compris des protagonistes, par les dialogues souvent construits d'arguments ou d'énoncés généraux, cette pièce s'inscrit comme une thèse

Son style parfois simple, direct, parfois d'une facture littéraire soignée, reflète l'effort d'adapter aux exigences de la scène une langue d'abord pensée en fonction de la page écrite

Dramatiquement, l'Ange interdit, qui se compare lui-même à un chœur du théâtre antique, est construit comme un jeu que présente et commente le narrateur. La présence de ce personnage, son caractère moderne, le regard amusé qu'il porte sur l'action sont des aspects intéressants de la pièce ; il introduit un élément d'humour qui naît de la conscience que l'auteur a des faiblesses de sa fable et nous entraîne à sourire avec lui des limites théâtrales d'une pièce dont la fonction principale est sans doute cathartique

Madeleine Greffard

OEUVRES

L'ANGE INTERDIT Pièce en trois tableaux

[Montréal], le Cercle du livre de France, [1961], 96 p. [Un extrait parut dans Jan DOAT, Anthologie du théâtre québécois, 1606-1970, p. 474-475.1

ETUDES

[Anonyme] «Hier soir, lancement simultané de cinq nouveaux livres » la Presse 7 avril 1961, p. 12

Guy Baulne [sic] « le Théâtre en 1961 » LAC 1961, p. 29-31 [v. p. 31]

Gilbert FOREST « Quelques propos sur la littérature canadienne » Collège et Famille février 1963, p. 27-34 [v. p. 32]

Paul Gay «l'Ange interdit» le Droit 18 mars 1961, p. 20 [reproduit avec variantes dans Lectures, janvier 1963, p. 125]

L'ILLETTRÉ [pseudonyme de Harry Bernard] « les Lettres. Jean Simard présente son Ange interdit » le Courrier de Saint-Hyacinthe 11 mai 1961, p. 4 [reproduit dans le Droit, 13 mai 1961, p. 9, et dans le Bien public, 26 mai 1961, p. 31

Clément LOCKQUELL « l'Ange interdit, de Jean Simard » le Devoir 8 mai 1961, p. 8

Bertrand Lombard [pseudonyme d'Émile Bégin] «l'Ange interdit » l'Action catholique 20 mai 1961, p. 4 [reproduit sous le pseudonyme de « François Soumande » et sous le titre « Si vous avez le temps de lire», RUL, septembre 1961, p. 62-74 [v. p. 70-72]]

Michèle A Mailhot « les Livres de la rentrée » Châtelaine septembre 1961, p. 25

Jean Paré «les Lettres. L'Ange interdit, une pièce de Jean Simard » la Presse 18 février 1961, p. 24

Édouard-G RINFRET le Théâtre canadien d'expression française t. III, p. 247-248

Guy Sylvestre « Livres en français. Poésie et théâtre » UTQ July 1962, p. 545-550 [v. p. 549-550]

Plan du site | Droits d'auteur | Confidentialité | Déclaration de services aux citoyens | Accès à l'information
© Bibliothèque et Archives nationales du Québec