Collections - Bibliothèque et Archives nationales du Québec.
LE MANOIR DE VILLERAI

traduction par Joseph-Édouard Lefebvre de Bellefeuille d'un roman de madame Jean-Lucien LEPROHON.

PUBLIÉ d'abord en anglais dans The Family Herald de Montréal en 1859, « The Manor House of Villerai », deuxième roman de madame Jean-Lucien Leprohon, parut en feuilleton dans l'Ordre en 1860-1861, dans une traduction française de Joseph-Édouard Lefebvre de Bellefeuille. Le Manoir de Villerai fut édité la même année et connut la réédition en 1884. De nombreuses réimpressions de cette édition ont paru jusqu'en 1925.

L'action se déroule dans la ville de Québec, avant la conquête. Blanche de Villerai, héritière d'une seigneurie, est fiancée depuis quelque temps à Gustave de Montarville, un officier canadien-français. Rose Lauzon, tout aussi belle et réservée que Blanche, sa compagne, est amoureuse du même homme. La bonté et la pureté de ces deux jeunes filles contrastent avec la malveillance de certains personnages français, tels Pauline de Nevers et le vicomte de Noraye, un officier de mauvaise réputation.

Blanche est tout à coup victime de la petite vérole. Elle libère alors Gustave de sa promesse de mariage. Le jeune officier épouse Rose et repasse en France après la cession du Canada à l'Angleterre.

En dépit d'une technique romanesque souvent défectueuse et de nombreuses digressions sur le folklore et l'histoire, le Manoir de Villerai est une intéressante peinture de moeurs dans le cadre de la ville de Québec, à la fin du Régime français.

John C. STOCKDALE.

OEUVRES

LE MANOIR DE VILLERAI. Roman historique touchant le Canada sous la domination française,

traduit de l'anglais par Joseph-Édouard Lefebvre de Bellefeuille, l'Ordre, 14 novembre 1860-3 avril 1861 ; Montréal, De Plinguet, 1861, VI, 405 p. ; le Pionnier de Sherbrooke, 18 octobre 1867-14 août 1868; Montréal, Beauchemin & Valois, 1884, 384 p. [plusieurs réimpressions de cette dernière édition] ; « The Manor House of de Villerai », The Family Herald, November, 1859-August, 1860 ; [Toronto], McClelland and Stewart Limited, [1973], 200 p.

ETUDES

Frère ADRIAN [Henri DENEAU], « Life and Works of Mrs. Leprohon ». Thèse, Fall River (Massachusetts), 1948, 113 f.

John C. STOCKDALE, « Mullins, Rosanna Eleanora (Leprohon) », DBC, X, p. 588-590.

Plan du site | Droits d'auteur | Confidentialité | Déclaration de services aux citoyens | Accès à l'information
© Bibliothèque et Archives nationales du Québec