Collections - Bibliothèque et Archives nationales du Québec.
DES PROVINCES DE L'AMÉRIQUE DU NORD ET D'UNE UNION FÉDÉRALE

essai de Joseph-Charles TACHÉ.

RÉDACTEUR au Courrier du Canada depuis sa fondation en février 1857, Joseph-Charles Taché s'intéresse d'une façon très active à la vie politique. Tout en proclamant l'indépendance de son journal, Taché appuie le parti libéral-conservateur de Macdonald et Cartier, même s'il se permet parfois de le censurer. C'est dans cet esprit qu'à partir du 7 juillet 1857 il publie une série de trente-trois articles sur une union fédérale des colonies anglaises de l'Amérique du Nord. L'année suivante, l'éditeur J.-T. Brousseau, de Québec, profite d'un débat sur un projet de confédération des provinces de l'Amérique du Nord pour réunir en volume les articles du journal québécois.

L'ouvrage comporte deux parties. La première est essentiellement descriptive. Elle trace un tableau succinct de chacune des colonies anglaises de l'Amérique du Nord, — Terre-Neuve, Île-du-Prince-Édouard, territoires de la baie d'Hudson, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, — et se termine par une étude plus poussée de la population, des institutions et de l'évolution historique du Canada-Uni. Deux chapitres consacrés au voisinage des États-Unis permettent à l'auteur de conclure qu'« il ne pouvait rien arriver de plus malheureux pour le Canada et les Canadiens que d'aller, d'une façon ou d'une autre, mêler leurs intérêts à ceux de la république voisine ».

La seconde partie explicite le contenu d'une confédération possible. Taché insiste fortement sur le point suivant : «Le Pacte fédéral reposerait sur le principe de la délégation perpétuelle et inaltérable des pouvoirs des gouvernements séparés des provinces au gouvernement général, dans la mesure d'attributions distinctes, établies en vertu d'une constitution écrite. » Puis il fait une série de suggestions à propos des institutions représentatives et politiques, des questions financières et du partage des charges publiques. Il termine en réfutant quelques objections et en souhaitant que son travail « ne soit pas tout à fait inutile à nos concitoyens et à notre pays ».

Le voeu de l'auteur a été exaucé, puisque la confédération est née en 1867 et que ses créateurs s'inspirèrent largement de ses idées. Mais peu d'entre eux reconnurent ce qu'ils devaient à cette oeuvre prolixe et confuse, parue dix ans auparavant.

Nive VOISINE.

OEUVRES

DES PROVINCES DE L'AMÉRIQUE DU NORD ET D'UNE UNION FÉDÉRALE,

le Courrier du Canada, 7 juillet-23 octobre 1857 ; Québec, J.-T. Brousseau, 1858, V, 252 p.

ETUDES

Éveline BOSSÉ, Joseph-Charles Taché (1820-1894), Un grand représentant de l'élite canadienne-française, p. 149-164.

Plan du site | Droits d'auteur | Confidentialité | Déclaration de services aux citoyens | Accès à l'information
© Bibliothèque et Archives nationales du Québec