Collections - Bibliothèque et Archives nationales du Québec.
CONFÉRENCES DE NOTRE-DAME DE QUÉBEC

de l'abbé Jean HOLMES.

Fils de Jean Holmes et d'Anne Bugbec, Jean Holmes naît à Windsor, Vermont, le 8 février 1799. Il fait ses premières études au Dartmouth College. Il passe au Canada en 1815 et s'installe à Sherbrooke puis à Trois-Rivières, en 1817, il se fait baptiser dans l'Église catholique. Il poursuit ses études classiques à Nicolet et à Montréal et, en 1823, il reçoit l'ordination sacerdotale. Après avoir été vicaire à Berthierville et à Saint-Frédéric de Drummondville, il entre, en 1827, au Séminaire de Québec comme professeur. En 1830, il y devient directeur et, en 1831, préfet des études. En 1836, il séjourne en Europe et, en 1839, il est de nouveau directeur et préfet des études au Séminaire de Québec. Il se retire ensuite à l'Ancienne-Lorette, où il meurt le 18 juin 1852.

PROFESSEUR au Petit Séminaire, l'abbé Jean Holmes prononça à Notre-Dame de Québec quatre conférences durant l'avent de 1848, et deux durant le carême de 1849. La première édition des conférences date de 1850. La seconde, parue en 1875, comprend la biographie de l'auteur par Alfred Duclos Decelles, le texte intégral des Conférences, et des « notes et citations ».

Les conférences de 1848 sont consacrées à la théodicée, à la création de l'univers et à l'avènement de l'homme. Pour répondre aux besoins du genre, le prédicateur fait étalage d'érudition : outre la Bible et les Pères de l'Église, il cite des contemporains célèbres, dont Macaulay, Chateaubriand, Schlegel, Montalembert et de Maistre.

Les conférences de 1849 retracent l'histoire de la papauté, depuis ses origines jusqu'aux événements les plus récents. Le prédicateur est visiblement ému par les attaques de 1848 contre les États pontificaux. Mais il demeure optimiste.

Longuement mûries, les conférences de l'abbé Holmes connurent, à la faveur des insurrections libérales et nationales de 1848, un certain retentissement. Selon Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, « tout le grand monde de Québec » venait entendre « [des] périodes riches et sonores comme celles des grands orateurs de la chaire française ».

Maurice LEBEL.

OEUVRES

CONFÉRENCES DE NOTRE-DAME DE QUÉBEC. Avent et carême de 1848-49,

Québec, Augustin Côté et cie, 1850, 137, XXIII p. ; Québec, Typographie de C. Darveau, 1875, 212 p.

ETUDES

[ANONYME], « Bibliographie. Nouvelle édition des Conférences de M. l'abbé Holmes », l'Événement, 22 septembre 1875, p. 2.

Pierre-Joseph-Olivier CHAUVEAU, l'Abbé Jean Holmes et ses Conférences de Notre-Dame, Étude littéraire et biographique, Québec, Imprimerie Augustin Côté et cie, 1876, 33 p.; la Minerve, 11 et 12 avril 1876, p. 1-2.

Albert DANDURAND, Nos orateurs, p. 71-81.

Alfred Duclos DECELLES, Présentation de l'édition de 1875, p. 5-32.

Auguste GOSSELIN, « l'Abbé Holmes et l'Instruction publique », MSRC, 1907, section I, p. 127-172.

Mason WADE, « The Contribution of Abbé John Holmes to Education in the Province of Quebec », Culture, mars 1954, p. 3-16.

Plan du site | Droits d'auteur | Confidentialité | Déclaration de services aux citoyens | Accès à l'information
© Bibliothèque et Archives nationales du Québec