Collections - Bibliothèque et Archives nationales du Québec.
LE CHANT DES VOYAGEURS

poème d' Octave CRËMAZIE.

« LE CHANT DES VOYAGEURS », paroles d'Octave Crémazie et musique d'Antoine Dessane, date du début de 1862. Ce poème n'a pas été publié dans les journaux comme la plupart des compositions de Crémazie, mais, le 12 février, le Courrier du Canada annonçait la mise en vente de la partition musicale. Écrit quelques mois seulement avant la faillite qui allait obliger le poète à s'enfuir de Québec, « le Chant des Voyageurs » est dédié à Joseph Cauchon ; Crémazie exprimait ainsi sa reconnaissance à l'ami dont l'appui avait rendu possible l'essor de sa librairie. Si les commentaires du Journal de Québec et du Canadien, en 1862, attribuent le succès de la chanson surtout à la mélodie de Dessane, c'est pourtant la plus heureuse réussite métrique du poète. Dans le rythme du refrain, dans le choix de l'octosyllabe et des rimes, Crémazie s'inspire de « Chanson de pirates » de Hugo ; toutefois, le double quatrain du poème des Orientales devient, dans « le Chant des Voyageurs », un quatrain prolongé par un sixain. Crémazie aborde ici un sujet typiquement canadien : l'acheminement au printemps, par les rivières et par le fleuve, des « cages » ou trains de bois transportant des milliers de billots coupés durant l'hiver. Il chante l'aventure, la joie de vivre des « Voyageurs », le plaisir de retrouver le foyer familial. Ces strophes, où l'on remarque un instant la saveur de la langue populaire, annoncent la poésie du terroir.

Odette CONDEMINE.

OEUVRES

« LE CHANT DES VOYAGEURS »,

la Littérature canadienne de 1850 à 1860, II, 1864, p. 120-122 ; Oeuvres complètes, 1882, p.198-199 ; Oeuvres I — Poésies, texte établi, annoté et présenté par Odette Condemine, Ottawa, Éditions de l'Université d'Ottawa, 1972, p. 395-396.

ETUDES

[ANONYME], « Musique », le Courrier du Canada, 12 février 1862, p. 2 ;

« Encore de la musique », le Canadien, 12 février 1862, p. 2 ;

« Faits divers », le Journal de Québec, 13 février 1862, p. 2.

Odette CONDEMINE, op. cit., p. 138-139, 503-504.

Maurice HÉBERT, « Pour le centenaire d'Octave Crémazie. Crémazie poète», le Canada français, octobre 1927, p. 124-126.

Plan du site | Droits d'auteur | Confidentialité | Déclaration de services aux citoyens | Accès à l'information
© Bibliothèque et Archives nationales du Québec